• Harmattan, vent et soleil d'afrique, éditions publibook, 2010

    "

    13
    Jeudi 21 octobre 1982.
    Un jour parmi d’autres.
    Un homme.
    7 heures 30, le matin.
    Il pleut. Mieux, il tombe des cordes.
    L’homme avance.
    Silhouette grise.
    Silhouette de brume.
    Le bruit des pas dans les flaques.
    Deux valises qui semblent vous
    clouer un peu plus au
    sol.
    Encore quelques mètres.
    L’aéroport.
    Un haut-parleur rivalise
    avec le bruit des cordes.
    On entend des mots, à peine : porte 1...
    vol cross air... via Niamey...
    La phrase se disloque.
    De l’eau dehors, partout.
    L’homme marche.
    Pas de visage.
    Seulement les cordes qui tombent.
    Son pas est pressé.
    Les deux valises pèsent un peu plus.
    Son imperméable pleure. De grosses larmes qui
    coulent, glissent, tombent doucement à terre.
    La poche béante laisse entrevoir un dépliant.
    Trop flou, trop d’eau, trop de larmes pour pouvoir lire.
    Dans la tête de l’homme ça coince comme un vieux
    microsillon sur un pick-up : je
    pars, je pars, je pars, je
    pars, je pars, je pars, je
    pars, je pars, je pars..."

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :